Pourquoi ce site?

J’ai acquis ma première œuvre de la Marées Gesellschaft en avril 2013, alors que je visitais mon filleul nouveau-né près du château de Gingins, en Suisse. Vera Neumann venait alors de décéder. La fondation démarrée à la mort de son mari Lothar en 1993, sise au château, fut mise aux enchères ce jour-là. J’y passa pratiquement la journée pour voir tous les objets convoités s’envoler à des prix déraisonnables. Sauf une pièce, une mystérieuse boite verte, que j’arracha pour 100 francs suisses.

La pièce était Van Gogh Mappe. La beauté des dessins, la qualité des lithographies étaient surprenantes. Le format impressionnant par sa taille et par le papier utilisé.  Le texte aussi, beau, de Julius Meier-Graefe était intriguant.  Je me suis mis alors en quête de l’histoire de cette Société de Marées. Qui était Meier-Graefe ? Et Piper ? Et pourquoi ce nom Marées ? Qu’est-ce qui a poussé ces gens à créer de telles pièces alors même que l’Allemagne, et le reste de l’Europe, étaient en ruine ? Qu’est devenu son héritage ?

Les pages qui suivent essaient de raconter cette recherche.

Sommaire

La Marées Gesellschaft

Julius Meier-Graefe

Les publications / Galeries

Collection personnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*